1er mai : tous ensemble, faisons converger nos luttes !

Manifestations et rassemblements

Agde à 11h Haut de la promenade
Bédarieux à 10 h devant la gare
Béziers à 10h30 à la Bourse du travail
Lodève à 10 h au Pont de la Bourse
Lunel à 10h30 à la Statue du Pescalune
Montpellier à 10 h au Peyrou
Sète à 10h sur la Place de la Mairie

Ensemble agissons pour un 1er mai de lutte et d’espoir !

Pour un 1er mai revendicatif et combatif, contre la remise en cause des acquis sociaux, la sélection à l’Université, pour le progrès social, la paix et la solidarité internationale, la FERC C.G.T. appelle à participer massivement à l’ensemble des manifestations qui auront lieu partout en France.

Comme le montrent les dernières interventions du Président Macron à la télévision, le gouvernement ne répond que par le mépris, le cynisme, la violence, aux multiples revendications exprimées ces dernières semaines par une majorité de la population. Pourtant, avec détermination, souvent dans l’unité, de nombreux salarié·e·s du privé comme du public, retraité·e·s, privé·e·s d’emploi, étudiant·e·s et lycéen·ne·s se mobilisent pour refuser les politiques gouvernementales et patronales et porter d’autres perspectives de progrès social.

Face à cette volonté de remodeler notre société au profit des plus riches et des quelques 1ers de cordée, la FERC C.G.T. porte d’autres revendications pour transformer la société et répartir réellement les richesses créées par le travail :

  • une véritable augmentation des salaires, retraites et minima sociaux.
  • Le développement de l’emploi stable et qualifié à temps plein, en CDI dans le privé, sous statut dans le public.
  • La reconquête de véritables services publics de proximité, de qualité, accessibles à toutes et tous.
  • La reconquête d’une véritable sécurité sociale solidaire (maladie, retraite, allocations familiales, assurance chômage, perte d’autonomie), financée par les richesses créées par le travail à travers les cotisations sociales, pour une couverture à 100 % de l’ensemble des risques de la naissance à la mort.
  • La refonte du droit du travail, abrogation des lois travail « El Khomri » et XXL et des ordonnances Macron, l’amélioration des droits et garanties collectives des salarié·es par le renforcement des statuts et des conventions collectives.
  • Une école pour l’émancipation de toutes et tous, le refus de la mise en place du tri social généralisé et de la sélection, la mise en place du droit à la poursuite des études de son choix, tout au long de la vie et donc l’abrogation de la loi ORE.
  • La garantie des diplômes et des certifications nationales. Un droit à la formation tout au long de la vie assurée par un grand service public de la formation professionnelle.

À cette fin la FERC C.G.T. appelle tous les collègues à participer massivement aux rassemblements et manifestations du 1er mai et à participer aux mobilisations et aux grèves du 3 mai et plus largement aux mobilisations qui auront cours dans les semaines à venir.

Page publiée le lundi 30 avril 2018

Rechercher